Marys Medicine

In second place among basic reasons for erectile dysfunction in Australia are different ailments cialis australia which may not necessarily be connected to the sexual sphere.

Endarabe.org.tn



Une nouvelle génération de femmes d'affaires conquiert le monde et l'Afrique. Elles sont diplômées, à la tête d'entreprises, elles gèrent des projets ambitieux, des budgets importants, des ressources humaines. Elles sont l'élite de la finance et de l'économie dans leur pays. Elles construisent une nouvelle image de la femme Working Girl et Business Woman. D'Europe, d'Afrique subsaharienne ou du Maghreb, elles font le lien entre elles, unies dans un projet de société ou le progrès rime avec productivité et développement. New African Woman est allé à leur rencontre, pour les découvrir et vous les faire découvrir. Par Fériel Berraies Guigny Aude Zieseniss de Thuin,
présidente, fondatrice du Women's Forum for the Economy and Society

Crédits photos : W "Le monde d'aujourd'hui
ne peut pas se passer des femmes"
Le Women's Forum for the Economy and Society est votre
pas à l'époque pourquoi l'on entendait si peu la voix des femmes. bébé. Est-ce l'aboutissement d'un rêve et des années d'une
Nous ne sommes pas des « anti-hommes ». Nous sommes carrière entrepreneuriale exemplaire ?
L'aboutissement d'une carrière et en même temps, c'est c'est un forum que j'ai réussi à faire, entre autres, parce devenu un rêve ! Lorsque j'ai décidé de créer ce projet, je que j'étais moi-même très équilibrée dans ma vie personnel e. savais que j'avais la force et l'âge de le faire. c'est le projet de Je n'étais pas dans une démarche de revendication. Le monde la maturité en quelque sorte. À 40 ans, j'aurais été incapable d'aujourd'hui ne peut pas se passer des femmes. Les femmes sont de porter un tel projet, mais à 50 ans, c'était le bon moment. moins « guerrières », el es ont une autre approche quand il s'agit D'autant plus que le sujet commençait à se faire « désirer ».
de la gestion du risque. on voit bien que la crise des subprimes ma spécialité, c'est d'avoir du flair, de pouvoir détecter les est avant tout une crise masculine et c'est un véritable constat. choses au moment propice. Je sentais que le phénomène des c'est tout simplement du bon sens qu'en tant qu'entrepreneur, femmes arrivait. Le projet du women's forum en lui-même est j'ai décidé de monter ce forum qui n'existait pas. J'ai longtemps très lourd, aucune banque à l'époque ne souhaitait me financer et travail é sur le business model, près de 18 mois. J'ai été entourée je ne disposais pas non plus d'argent. Pour financer ce projet, j'ai de beaucoup de femmes importantes connues qui al aient à vendu mon autre société, tel ement j'y croyais. c'est mon dernier Davos, mais j'ai été également à l'écoute de la plus jeune généra- projet, je le sais. cela fait cinq ans que le forum existe, sept ans tion, à travers ma fil e et ses copines. c'était important d'avoir que j'y travail e.
leur avis aussi.
Parlez-nous du forum ?
On aurait plutôt tendance à penser que la question de la
c'est un projet qui est simple : donner la parole aux femmes parité est plus un problème venant des pays du Sud ?
comme aux hommes, car on n'est pas féministe, on reste pragma- Absolument pas. Je pense réellement que le monde entier tique. ceci dit, ce projet donne principalement la parole aux est concerné. Les seuls pays qui ont un équilibre légal et non femmes sur les grands enjeux économiques et sociétaux. Nous naturel, seraient les pays scandinaves. ceci dit, dans certains représentons 50 % de la population mondiale et je ne comprenais pays comme la chine, les femmes ont réellement un pouvoir, 26 New AfricAN womAN Hiver-Printemps 2010
car elles ont envie de voir leur pays fonctionner selon les la possibilité à une autre femme qui n'en a pas les moyens de normes occidentales. D'ailleurs, nous sommes déjà installées venir sans payer son entrée. c'est un forum de solidarité. Nous dans cette région. Nous avons déjà organisé deux forums, un recherchons nos futures femmes leaders à travers le women's à Shanghai en 2007 et un à Pékin, le prochain étant prévu à forum. Nous voulons identifier, repérer les femmes qui ont un Shanghai en 2010. Le monde entier doit prendre conscience, car parcours exceptionnel. Nous souhaitons les aider, les mettre les hommes ont encore un peu peur des femmes. Le travail des en réseau et les faire venir tous les ans à Deauville.
femmes est important et pourtant un homme chef d'entreprise, par facilité, recrutera un homme. Question d'habitude aussi, Les femmes du Sud sont de plus en plus présentes, malgré
d'où la nécessité de faire changer les mentalités.
un contexte économique difficile.
ces femmes sont très présentes. en revanche, je fais une Est-il évident d'être femme et chef d'entreprise ?
distinction entre les femmes africaines et les femmes du on peut dire, aujourd'hui, qu'on assiste à un changement maghreb parce que l'Afrique subsaharienne est plus pauvre. fondamental de la société. on se pose plus de questions, Nous repérons les femmes leaders en Afrique subsaharienne, on réalise peu à peu la place et l'importance de la femme. celles qui ont un rôle important dans leur pays. Des femmes moi-même, je le sens et c'est une intime conviction. c'est mon capables de changer les choses pour leur société. Qu'elles aient intuition et c'est ce que les chiffres démontrent aussi. Je pense ou non une fonction politique ou économique. que d'ici à deux ans, on verra les choses bouger davantage. Je La numéro deux de la Banque mondiale, ancienne ministre suis un chef d'entreprise inné. J'ai lancé ma première société des finances du Nigeria détient un rôle très important. on à 22 ans. J'ai commencé par des études en psychologie, mais note également l'émergence de femmes sud-africaines très ma mère m'a coupé les vivres, car elle ne comprenait pas mes influentes, dont une a failli être présidente. À noter aussi, le prix choix. J'ai été vite confrontée à la réalité de la vie. J'ai alors créé Nobel, la Kenyane wangari maathai. on recherche des femmes un journal gratuit. À l'époque, c'était très à la mode en france. africaines qui soient leaders et exemplaires dans leur pays. S'agissant du maghreb, il est vrai qu'il y a une proximité géographique et cultu- Des parcours uniques, des projets pleins relle avec la france. Par exemple, une
Tunisienne a fait venir des personnalités d'espoir, des réussites assumées qui ont
de son pays à Deauville, de même que pour le maroc. on fonctionnait beaucoup été médiatisés à l'occasion du Women's
en réseau, aujourd'hui, nous avons signé Forum for the Economy and Society
un accord avec Publicis et nous espérons ouvrir de nouvelles perspectives. et du Cartier Women's Initiative Award
c'est aussi pour cela que New African woman est important pour nous, pour communiquer et informer sur le women's forum. cela nous permettra d'identifier Pendant six ou sept ans, j'ai développé ce journal. Après un ces femmes influentes, notamment celles qui sont en devenir. divorce et mon retour en france, une chose m'est alors parue Notre souhait est également de développer et de renforcer évidente : je ne pouvais pas délaisser mon rôle de chef notre relation avec le maghreb et toutes ces femmes d'entreprise. mon tempérament me rendait incapable d'être formidables. car, nous sommes proches à la fois dans la culture salariée. Après plusieurs créations d'entreprises et près de et dans l'histoire. Pourquoi ne pas imaginer une délégation de 30 ans d'expérience en tant que chef d'entreprise j'ai créé le ces femmes dans le cadre du forum ? women's forum for the economy and Society. ce forum La difficulté à surmonter aujourd'hui, c'est de pouvoir aller représente l'aboutissement de ma carrière, mais je dois aussi vers des femmes qui ne font pas partie de notre réseau de dire que ma principale motivation a été une fascination pour connaissances. L'Algérie, la Libye, sont des pays intéressants, le courage et la volonté des femmes.
où les femmes ont beaucoup de mal à avoir de la visibilité. c'est pour cela que le forum est important ! Vous avez pu fédérer avec ce forum, la crème des femmes
d'affaires et des entreprises au féminin, quel est votre
Quels sont les projets qui vous ont le plus touché en
sentiment aujourd'hui ?
Afrique ?
Je suis plus pour un féminisme pragmatique, avec les pieds ce sont des projets de microcrédit, mais aussi des projets sur terre, pour montrer comment les femmes contribuent à dont on me fait part, menés par des Africaines qui ont des idées pour préserver la vie ! Quand une Africaine a accès à un peu Quand la crise est arrivée, il m'est paru évident que 2005 d'argent, la première chose qu'el e va faire, c'est éduquer ses était le bon moment pour lancer le forum. J'en suis d'ailleurs enfants ! Je suis, moi-même, bouleversée par le courage de ces très fière. c'est émouvant, car, non seulement, je réunis la femmes qui ont compris que l'éducation est la base de tout. crème des femmes, mais nous faisons venir aussi des femmes c'est pour cela que d'ail eurs nous avons un prix annuel avec des pays en voie de développement. c'est un cartier. Nous avons également un autre prix : women for engagement social que nous prenons. À chaque fois que education, soutenu par renault-Nissan et qui concerne des projets l'entreprise paye très cher pour qu'une femme vienne, on donne basés en Afrique. renault-Nissan sponsorise ce prix à hauteur Hiver-Printemps 2010 New AfricAN womAN 27
de 100 000 euros, ce n'est pas négligeable. il s'agit de projets L'échange d'expérience entre le nord et le Sud, le réseau
d'éducation pour les petites fil es. Aujourd'hui, l'avenir du monde est-ce un début ?
dépend de l'éducation. Nous nous focalisons sur les fil es, car nous oui bien sûr ! Autrefois les femmes n'avaient pas le temps savons qu'el es impulseront un changement dans un esprit de pour s'engager dans des réseaux. Aujourd'hui, le couple a partage et de solidarité.
changé et il y a une répartition plus équilibrée des tâches. Les en europe, et plus particulièrement en occident, je dis femmes peuvent consacrer plus de temps au développement toujours aux femmes qu'el es ne se rendent pas vraiment compte de leur réseau. Le women's forum est un réseau mondial, comme el es sont gâtées ! certes, nous connaissons le chômage, c'est le plus grand du genre. il y a aussi les réseaux inter- la problématique des femmes battues et maltraitées, mais quand profession entre, par exemple, les avocats et les médecins, les on compare avec les pays du Sud, et l'Afrique en particulier, nous chefs d'entreprise. Tout réseau féminin est bon à développer. devons avoir plus de modestie.
ces réseaux doivent ensuite se comparer et développer des meilleures pratiques pour savoir « comment puis-je m'y prendre, Comment peut-on encourager l'esprit d'entreprise en
alors que je suis isolée dans mon métier ? Que faire pour aller Afrique eu égard à la situation politique et sociale qui n'est
vers les autres ? ». en outre, il est nécessaire de beaucoup lire pas toujours favorable aux femmes ?
sur ce qui se passe et de s'inspirer des modèles.
c'est par les modèles qu'il faudra passer. Je crois en cela. ces femmes qui font des choses extraordinaires « el e l'a fait, donc je Que dire aux femmes africaines futures chefs d'entreprise ?
suis moi aussi capable de le faire » ! Je recherche des femmes avec Je leur recommanderais de ne pas rester sur un projet de la personnalité. Plus les femmes qui font des choses seront de petite taille. il faut essayer de se rapprocher d'un coach connues des autres et plus cela donnera des idées à cel es-ci, c'est ou d'un mentor pour établir un bon modèle d'activités. il faut très simple. Les femmes ont des doutes sur leurs capacités et il un positionnement permettant d'avoir accès à des crédits faut des modèles. L'Afrique en particulier regorge d'incroyables bancaires. il faut également se créer de la crédibilité. Je dirais talents qu'il faut faire connaître. il est nécessaire qu'ensuite ces aux femmes d'avoir plus confiance en elles et d'écouter modèles soient intégrés dans les réseaux.
profondément leur intuition. n CArTiEr WOmEn'S iniTiATiVE AWArdS éDiTioN 2009
Au sein du Women's Forum for the Economy and Society, la Fondation Cartier a lancé, en 2006, le prix Cartier Women's Initiative Awards. Un concours international de création d'entreprise qui récompense chaque année cinq lauréates, une par continent. Toute femme, quel que soit son pays d'origine ou sa nationalité, peut participer au concours en présentant un projet en cours de lancement ou une jeune entreprise de moins de trois ans. Prix : un an de conseil personnalisé offert par Cartier, McKinsey & Company et l'Insead, 20 000 $ (15 800 euros) de financement et une invitation au Women's Forum Global Meeting à Deauvil e.
28 New AfricAN womAN Hiver-Printemps 2010




Jife Williams (Nigeria) lauréate Afrique
des services sanitaires (douches et toilettes)
dans les lieux publics, à Lagos
La journée d'une nigériane qui
travaille sur le marché est de
10 heures, l'accès à des toilettes
est donc primordial.

Au moins 70 % des 18 millions d'habi- sur lesquels l'entreprise peut implanter cartier, la société a l'ambition d'apporter tants de Lagos n'ont pas accès à des sani- ses installations. concrètement de meilleures pratiques taires appropriés. Les habitants qui sortent Lauréate du prix Afrique du cartier d'hygiène à la population, « il ne s'agit pas de la maison ne peuvent avoir accès à des women's initiative Awards 2009, Jife uniquement de construire des toilettes et sanitaires que de retour chez eux, « une williams savoure sa victoire qui « a redyna- des douches, mais d'éduquer les popu- situation qui génère des pratiques peu misé notre confiance en notre entreprise. lations sur la nécessité de changer ses hygiéniques, sources de nombreuses conta- Le fait d'avoir la confiance de cartier sur habitudes ». minations », explique Jife williams.
un projet de bien-être social et de confort, Le financement permettra la construc- c'est important », ajoute Jife. tion de structures sanitaires, et de veiller, mn Environmental Services
ce travail n'est pas très glamour, mais par le biais d'une campagne de sensibili- La société mN environmental Services les deux femmes d'entreprise connais- sation, à ce que les populations adoptent a été créée en septembre 2008, après saient l'importance de leur projet pour la les bons réflexes. « Nous sensibilisons que Jife williams et son associée Deola population de l'état de Lagos. « car vous les populations durant la construction ont travaillé pour une association dans n'imaginez pas ce que cela signifie de des sanitaires, et après nous informons, une communauté pauvre de Lagos. pouvoir utiliser des toilettes publiques ».
communiquons à l'aide d'associations et confrontées aux conditions sanitaires de campagnes, de distribution de tracts. déplorables, notamment sur les marchés, Le calvaire des femmes de Lagos
Nous nous faisons également aider par les elles décident de trouver des réponses La journée d'une Nigériane qui médias », explique Jife williams.
adéquates à la problématique de l'hy- travaille au marché est de dix heures. il Pendant un an, cartier et ses parte- lui faut aller aux toilettes au moins deux naires vont suivre l'entreprise pour l'aider mN environmental Services essaie fois dans la journée. « Alors imaginez ce à améliorer son modèle d'activité, pour de trouver les moyens de créer des sani- scénario, soit elle se retient, soit elle est s'assurer qu'elle adoptera les bonnes stra- taires dans les lieux publics des zones très obligée d'aller très loin ou carrément de tégies et qu'elle atteindra ses objectifs : défavorisées : marchés publics, stations se soulager en plein air » ! cela a des effets construire, dans les cinq ans qui viennent, de bus, HLm, en collaboration avec le désastreux sur la santé.
plus de 50 structures sanitaires dans tout gouvernement qui lui donne les terrains Avec la récompense de la fondation l'état de Lagos.n Hiver-Printemps 2010 New AfricAN womAN 29




Laura Mc Seveney-Sprague (Swaziland)
Jeanne Habashi (Égypte)
finaliste Afrique finaliste Afrique GAEA, un centre pour les enfants abandonnés, orphelins, et séropositifs
La ligne Jeanne Habashi-le Caire, des produits
cosmétiques haut de gamme
Le Swaziland détient le taux de ViH/ De plus, 15 % des familles sont assumées inspirés des méthodes de l'Égypte antique,
sida le plus élevé au monde (44 %), environ par des enfants qui ont moins de 18 ans. est destinée aux grands hôtels et spas du pays.
220 000 Swazis sont séropositifs. Une petite fille sur trois est abusée sexuel- « Dans ce pays, les enfants sont souvent lement et une sur quatre est victime de considérés comme un fardeau », explique maltraitance physique.
Laura mc Seveney-Sprague, initiatrice du projet. La pauvreté est telle qu'il n'y a GAEA, une terre d'espoir
aucune perspective pour ces enfants et le pour ces enfants en danger
un environnement propice à l'éducation, pays n'a mis en place aucun système de « J'ai grandi dans une famille d'en- et au soin de l'enfant. Bien que caritative protection pour eux. trepreneurs, mais c'est mon travail dans et humanitaire, la structure doit générer La situation est donc très dangereuse les hôpitaux qui m'a mis en contact avec des revenus. ce centre a l'ambition de pour près de 130 000 orphelins et enfants les nouveaux-nés dans l'unité néona- pouvoir un jour devenir autosuffisant sur vulnérables. Sans compter le nombre de tale et cela m'a marqué », révèle Laura. le plan financier pour pouvoir accueillir grossesses non désirées et d'enfants aban- Proposant ses services en tant que volon- les enfants abandonnés et orphelins du taire alors qu'elle était collégienne, Laura Swaziland. « Nous serons un exemple pour Au Swaziland, il n'y a pas de centres mc Seveney-Sprague découvre le drame les autres organisations en charge de l'en- d'accueil pour les enfants et aucune loi ne des enfants abandonnés à peine nés. « cela fance, car nous allons créer un centre qui garantit leurs droits. « ce qui est anormal, m'a tellement bouleversé que je savais générera des revenus », ajoute la fonda- c'est-à-dire abandonner un enfant, est que je ne pouvais me cacher la réalité ».
devenu normal », ajoute Laura mc Seveney- Être mère à son tour va lui faire « GAeA, c'est aussi une autre vision de prendre conscience de l'horreur de l'acte comment la société devrait fonctionner », Selon une estimation des Nations unies, d'abandon et lui permettre d'imaginer explique Laura. c'est l'ambition qu'elle a à moins de contenir cette situation et de l'extrême douleur d'une mère qui laisse pour son pays. « L'Afrique a toujours tendu trouver un remède, le Swaziland risque de son enfant sur le perron d'un hôpital. la main vers les pays développés en vue s'éteindre d'ici à 2050 ! « GAeA, c'est mon rêve et je dois d'une assistance. Aujourd'hui, il faut nous Le pays a une population de moins arriver à le concrétiser. c'est un projet, débrouiller par nous-même, il est impéra- d'un million d'habitants. Les inégalités ce n'est pas une entreprise capitaliste ».
tif de parvenir à montrer l'exemple à nos sociales sont criantes : 10 % de la popu- et pourtant, sans financement, Laura mc enfants en leur prouvant qu'on est capable lation contrôle 40 % des richesses. Avec Seveney-Sprague ne peut espérer trouver, de s'en sortir par nous-mêmes ».
le taux de séropositivité le plus élevé au un jour, une réponse à ce fléau. ce centre pourrait permettre à une monde, l'espérance de vie est de 37 ans. Trouver le bon modèle d'activité est le génération d'enfants de sortir de cette Sur 535 000 Swazis, 56 % ont moins premier pas à franchir ; trouver les finan- spirale infernale et de devenir capables, à de 18 ans, dont 75 000 sont orphelins. cements est le second. GAeA entend fonc- leur tour, de rendre ce qu'on leur a donné, 65 % de ces orphelins sont séropositifs. tionner comme une oNG qui développerait en aidant les enfants démunis. n 30 New AfricAN womAN Hiver-Printemps 2010
Jeanne Habashi (Égypte)
finaliste Afrique La ligne Jeanne Habashi-le Caire, des produits
cosmétiques haut de gamme
inspirés des méthodes de l'Égypte antique,
est destinée aux grands hôtels et spas du pays.
Oriance, un laboratoire spécialisé dans Jeanne, un ancien prénom français, et
c'est aussi pour cela que Jeanne la formulation en cosmétologie
Habashi, un nom bien connu au moyen- Habashi a fondé l'Association femmes oriance est à l'origine de trois orient qui affiche ses racines africaines, actives d'égypte (fAce), qui a été honorée marques : olydra, soins dermo-cosmé- puisqu'il signifie « abyssin, ou éthiopien ».
de la médaille du Sénat grâce au sénateur tiques pour les peaux les plus fragiles ; des français de l'étranger, michel Guerry, Jeanne Habashi - Le caire, première Jeanne Habashi - Le Caire
ainsi que du trophée femmes 3000 Afrique. ligne de produits cosmétiques de luxe ne se positionne pas comme une ligne
Jeanne Habashi - Le caire offre des oppor- du moyen-orient et du continent afri- de soins « ethnique »
tunités d'emploi en priorité aux femmes, cain ; et folies sur le Nil, une marque de « Personnellement, c'est un concept mais cela ne suffit pas. 1 % est reversé, soins ludiques aux noms évocateurs (râ qui me dérange », explique la créatrice. pour tout achat d'un produit de la marque, j'adore !, Sabah el Yasmin, café moulu L'ethnie évoque le communautaire et fina- à des organisations actives, sélectionnées façon tarbouche, etc.). lement renvoie facilement au concept de en égypte, pour l'amélioration de la condi- Jeanne Habashi - Le caire a été fina- race, de clan, et rapidement d'exclusion. tion des filles et des femmes. liste pour le cartier women's initiative cette voie éloigne des notions universelles La promotion de la culture égyptienne Awards. Unique, elle fait revivre les qui rassemblent et des valeurs de diver- prend forme grâce à un programme de secrets de beauté des égyptiennes de sité, de mixité auxquelles la créatrice est réintroduction du lotus en égypte, celui-ci l'Antiquité associés aux dernières techno- personnellement très attachée. ayant été chassé des bords du Nil et des logies en cosmétologie. « imaginez ce que Par ailleurs, sur le plan dermatolo- canaux par la jacinthe d'eau, pour se réfu- ces reines de beauté utiliseraient encore si gique, scientifique, il y a moins de diffé- gier dans un bassin au musée du caire. les traditions ne s'étaient pas figées dans rence entre des peaux blanches, jaunes ce programme sera la première pierre les papyrus », explique Jeanne Habashi. ou noires qu'entre des peaux grasses et d'un ensemble plus large de réintroduc- c'est ainsi que la ligne de soin visage des peaux sèches, des peaux jeunes et des tion des espèces endémiques qui permet- rituel d'éternité marie le lotus blanc, plante peaux matures. Les pigments de la peau ne tra d'offrir des emplois à des villageoises sacrée, emblématique de l'égypte, que l'on modifient en rien sa physiologie, « il est vrai défavorisées qui cultiveront les différentes retrouve dans de nombreuses formules qu'il y a des tendances générales, les peaux espèces pour les replanter le long du Nil, antiques de produits de beauté, avec le lin, la blanches étant souvent fines et sèches et mais aussi pour en extraire les actifs végé- cire d'abeil e, la réglisse…, mais aussi avec le les peaux orientales plus grasses, mais il y taux qui entrent dans la composition des caviar d'iran et le macadamia d'Hawaï, actifs a aussi des peaux orientales fines et sèches, crèmes et de leur parfum enivrant. n extrêmement efficaces qui auraient proba- des peaux blanches épaisses et grasses… ».
blement complété les formules de l'époque Jeanne Habashi préfère donc rester en si elles avaient été connues. dehors de ces considérations pour conser- ce mariage d'ingrédients endémiques ver une dimension universelle en offrant avec d'autres importés de terres loin- des produits pour différents types de peau taines, de traditions égyptiennes et de et garder le critère « couleur de peau » pour technologie suisse en cosmétologie, crée le choix du fond de teint une véritable alchimie (de l'arabe « Al Kemya »… la chimie, qui vient lui-même de L'indépendance financière
Kemet, le nom que les anciens donnaient des femmes : cheval de bataille
à l'égypte). cette magie est le cœur de la de la marque
personnalité de la marque : l'alliance de Jeanne Habashi - Le caire s'inscrit sur tradition et de modernité, d'orient et d'oc- deux axes du développement durable : l'in- cident pour créer un produit d'excellence, dépendance financière des femmes et la dont le nom lui-même traduit la mixité : promotion de la culture égyptienne. Hiver-Printemps 2010 New AfricAN womAN 31
Essma Ben Hamida (Tunisie)
Membre du jury pour l'Afrique aux Cartier Women's Initiative Awards Membre du jury pour l'Afrique, la Tunisienne essma
Ben Hamida, est connue dans son pays pour être une « as » de la microfinance. À la tête d'enda intera- rabe, une institution de microfinance, essma Ben Hamida encourage depuis des années les femmes à se lancer dans l'entreprenariat et le travail à leur propre compte. « J'étais fière d'être choisie par cartier pour faire partie du jury pour l'Afrique, ayant moi-même débuté de zéro », souligne-t- elle. et c'est justement ce genre d'appui et les encouragements par les différents bailleurs de fonds reçus dans le passé par sa structure, qui font qu'aujourd'hui, cette institution de microfi- nance est une des plus performantes au monde.
en effet, enda interarabe a été précurseur en Tunisie, suivant certaines pratiques financières reconnues au plan internatio- nal. L'idée était d'adapter l'expérience de la Grameen Bank du Bangladesh au contexte local et de faciliter l'accès des femmes à des filles. Les taux de réussite au bac en Tunisie, témoignent des faible revenu au crédit et à la formation pour en faire de vraies efforts de toutes ces mères qui insistent pour que leurs filles aient un avenir meilleur.
Partant d'une « aventure » tentée en 1995, encouragée par la fondation ford et quelques oNG européennes telles qu'emmaüs Présence timide
international (france) et intermon (espagne) et, au départ, avec de l'Afrique francophone et du maghreb au Forum
de la modique somme de 20 000 $, enda interarabe a aujourd'hui Seul bémol : l'Afrique francophone, et notamment le maghreb, un portefeuille de 53 millions $ entre les mains de 123 000 micro- étaient presque absents de cette compétition. La principale raison entrepreneurs dont 80 % de femmes. en l'espace de 15 ans, enda étant l'exigence de la langue anglaise pour la présentation du interarabea déboursé plus de 250 millions $ en prêts accordés aux plan d'affaire. en effet, les femmes jeunes entrepreneuses de femmes. Aujourd'hui, 57 agences sont réparties sur tout le territoire ces deux régions ne sont pas toutes capables de présenter et de tunisien dans les quartiers populaires et les vil es reculées de Tunisie. défendre leur projet en anglais. « malgré les efforts entrepris par tous les membres du jury et par l'équipe de cartier, nous n'avons Le taux de remboursement
pas réussi à faire connaître l'initiative dans la région du maghreb dépasse les 99 %
et en Afrique francophone en général pour attirer beaucoup de cette structure a réussi à encourager une explosion de l'entre- candidates valables », explique avec regret essma Ben Hamida.
prenariat féminin dans les quartiers, les villages, et a démontré que L'Afrique reste le parent pauvre des grandes manifestations les entrepreneurs à bas revenus, et notamment les femmes, comme internationales. La présence des Africaines dans le forum, comme partout dans le monde, sont capables d'utiliser leurs prêts à bon dans le concours de cartier d'ailleurs, reste malheureusement limi- escient et de les rembourser à temps. tée, toujours pour des raisons de moyens et de publicité ciblée. Le taux de remboursement dépasse les 99 % et 80 % des micro- Le forum est une belle plate-forme très riche en expériences et entrepreneurs financés par enda interarabe ont obtenu une série informations et favorable au développement des réseaux pour de prêts, certains ayant remboursé plus de 20 prêts successifs. Les les femmes du monde. cependant, le coût très élevé exigé pour plus anciens ont même cumulé des sommes avoisinant les 100 000 participer à cette manifestation annuelle ne peut qu'exclure les $, ont créé des emplois et ainsi participé à la croissance économique Africaines et les maghrébines.
du pays. Grâce à l'accès au crédit et à l'encadrement, les femmes « À mon sens, ce serait utile de prévoir quelques bourses pour ont fait preuve de dynamisme et d'innovation en développant et en faciliter la participation à ce genre de forum de femmes Africaines diversifiant leurs entreprises et en créant d'autres projets pour leur et Arabes, y compris des micro-entrepreneuses », propose essma mari ou leurs enfants. Ben Hamida. Si les femmes du maghreb sont particulièrement en l'espace de 15 ans, enda interarabe a réussi à changer absentes de ce forum, pour les raisons déjà citées et également les mentalités, amenant les pauvres à compter sur leurs propres parce que la communication se fait en anglais au sein du forum, il moyens, leur inculquant la notion du droit au crédit, instaurant une est toujours possible d'inviter celles d'entre elles qui occupent des discipline pour le remboursement de la dette. postes de décision dans leur pays ainsi que des parlementaires, Un mouvement entreprenarial féminin se développe de jour en des femmes artistes, pour traiter de sujets spécifiques à la région jour, poussant les femmes à sortir de leur cloisonnement ancestral avec une bonne couverture médiatique dans la région. pour produire, négocier, acheter, vendre et ouvrir des boutiques. Une initiative qui pourrait faire connaître le forum dans les Les femmes ont démontré que les bénéfices servent à assurer le pays maghrébins et inciter plus de femmes à y participer pour bien-être de la famil e, notamment l'éducation des enfants et surtout établir un réseau de compétence à l'international. n 32 New AfricAN womAN Hiver-Printemps 2010
Vital Voices Global Partnership est une oNG qui identifie démocratique Vital Voices du gouvernement américain, en parte-
et forme les femmes leaders et les nouveaux entre- nariat avec notamment la Banque de développement inter-améri- preneurs sociaux dans le monde entier. L'équipe est caine, les Nations unies, la Banque mondiale, l'Union européenne, composée de plus de 1 000 partenaires, comprenant des a permis de fédérer et de réunir des milliers de femmes issues de experts y compris des cadres supérieurs de gouverne- plus de 80 pays. ments, des entreprises et des dirigeants d'oNG. ils ont formé Aujourd'hui, Vital Voices continue à former les femmes dans et encadré plus de 5 000 femmes leaders émergeants dans les domaines économique, politique et social. Vital Voices leur plus de 150 pays en Asie, en Afrique, en eurasie, en Amérique permet de cultiver leur talent, leur réseau, d'échanger les expé- latine, et au moyen-orient depuis 1997. ils forment ces femmes riences, de créer des partenariats avec d'autres femmes dans le à la gestion, au développement des affaires, au marketing, à monde afin de les aider à se perfectionner.
la communication ; ils leur fournissent les compétences néces- saires pour développer leurs entreprises, les aider à subvenir Vital Voices en Afrique
aux besoins de leurs familles, et à créer des emplois dans leurs Les droits de l'Homme, la consolidation économique et la parti- communautés. ces femmes retournent ensuite chez elles pour, cipation politique sont les trois terrains d'activité de Vital Voices à leur tour, former et encadrer plus de 100 000 autres filles et sur le continent. Le programme africain de l'oNG consiste à mettre femmes de leur communauté.
en oeuvre avec les Africaines des initiatives innovantes pourleur permettre d'accéder aux sphères économique, politique et sociale, née d'une initiative gouvernementale américaine
notamment par le biais des réseaux.
L'initiative Vital Voices est née en 1997, grâce à la première dame de l'époque, Hillary clinton, et à l'ancienne secrétaire d'état, des femmes d'affaires organisées en réseau
madeleine Albright. elle a été instaurée juste après la tenue de Africa Businesswomen's Network (ABwN) est un partenariat la iVe conférence mondiale des Nations unies sur les femmes. entre les femmes d'affaires appartenant à des organisations dans Adoptée ensuite comme faisant partie de la politique étrangère tout le continent. Le but de l'ABwN est de construire et entre- américaine et sous le leadership de plusieurs instances, l'initiative tenir un réseau de femmes issues d'organisations africaines en vue d'accroître le nombre de celles qui réussissent en tant que chef d'entreprise et leaders dans le monde de l'entreprise. il s'agit également d'augmenter la crédibilité et les talents de ces femmes, Zoë Dean-Smith (Swaziland) de développer les opportunités au sein des réseaux et de favoriser
Membre du jury pour l'Afrique au les initiatives susceptibles de faciliter leur expansion économique.
D'autres initiatives comme African women's Leadership Cartier Women's Initiative Awards initiative (sponsorisée par la fondation exxon mobil) ou le programme Vital Voices Leadership & Advocacy fund for African women (avec le soutien de la fondation Bill & melinda Gates), promeuvent des projets dont l'objectif est d'améliorer la condi- tion des femmes.
Produire à temps, avec un service de bonne qualité
et au bon prix
Pour Zoë Dean-Smith, la culture d'entreprise chez la femme africaine est innée. Beaucoup le sont, car elles sont le pourvoyeur de la famille, « mais, je pense aussi, qu'elles doivent être formées à développer davantage leurs capacités. il faut impérativement leur inculquer des règles managériales et financières de base, les aider à faire un business plan. Le coaching est crucial il faut parvenir à ce que la femme africaine devienne autosuffisante, qu'elle se prenne en charge et qu'elle cesse le recours à l'aide extérieure, je préfère l'expression échange et non assistance », souligne Zoë Dean-Smith. « mon rêve est d'avoir face à moi des femmes africaines qui aient acquis la bonne culture entreprenariale : produire à temps, avec un service de bonne qualité et au bon prix », assure-t-elle. Pour elle, il n'y a pas de solution miracle. Dans le domaine de l'arti- sanat, la concurrence est féroce et il est temps, pour l'Afrique, de se débarrasser de la production bon marché pour proposer d'excellents produits. Les histoires dramatiques n'intéressent plus personne. c'est le cas, par exemple, pour le travail artisanal réalisé par des victimes de mines anti-personnels, ou encore par des veuves de génocides. « Le produit doit se suffire, par sa beauté, son prix compétitif, parce qu'il est livré à temps ». Bien sûr s'il y a une histoire sociale en prime, pourquoi pas ? n Hiver-Printemps 2010 New AfricAN womAN 33

Source: http://www.endarabe.org.tn/images/stories/pdf/newafricanwoman4femmesperformantes.pdf

eloslazer.com.tr

Journal of Cosmetic and Laser Therapy ISSN: 1476-4172 (Print) 1476-4180 (Online) Journal homepage: Successful removal of freckles with the bipolar radiofrequency and optical energy To cite this article: Osman Köse (2016) Successful removal of freckles with the bipolar radiofrequency and optical energy, Journal of Cosmetic and Laser Therapy, 18:4, 230-233, DOI: To link to this article:

Progestin-only pills for contraception

Progestin-only pills for contraception (Review) Grimes DA, Lopez LM, O'Brien PA, Raymond EG This is a reprint of a Cochrane review, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration and published in The Cochrane Library2013, Issue 11 Progestin-only pills for contraception (Review)Copyright © 2013 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley & Sons, Ltd.